New-York : on a croqué la Big Apple.

Ça y est, les vacances s’achèvent et la reprise n’a pas été des plus simple, l’effet décalage horaire n’étant pas tout à fait fini au moment du retour au boulot…Mais c’est ainsi que cet été, nous avons visité la Big Apple : New York.

C’était avec beaucoup de hâte et d’excitation que j’appréhendais ce voyage. Un peu troutrouille la fille, mais 7h de vol c’était une grand première pour moi, alors bon, contente d’être revenue entière.

(même s’il est important de savoir qu’il y a plus de probabilité de mourir tué par un âne que par un avion, eh oui !)

Au programme, des balades – ou plutôt des trekks urbains si on compte le nombre de kilomètres… – dans les différents quartiers de la ville, des visites culturelles et de la prise de hauteur, nécessaire pour admirer ce mastodonte…

Conseil n°1 // Je dirais en prem’s, ne pas se noyer dans les multitudes de propositions de choses à faire qui abreuve le net… l’essentiel, c’est de voir ce que vous avez envie de voir, et ce qui est proche de vos sensibilités.

C’est ainsi que nous avons – sans regret – éviter la visite de la Statue de la Liberté. On a juste pris le ferry – gratuit – reliant Manhattan à Staten Island (Station de Métro : South Ferry Station, sur la ligne 1), pour passer à côté mais surtout pour admirer la skyline de Manhattan.

 

Et puis c’est aussi comme ça qu’on a visité le MOMA – Museum Of Modern Art – . Entre la pomme verte reluisante de Yoko Ono, qui nous a valu un grand fou rire, les extraits de musiques jazz des grands jazzmen et jazzwomen américains, vrai moment de grâce, et les œuvres mythiques de Warhol, on a découvert que finalement, l’art contemporain, à peu de choses près, c’est pas tout à fait notre délire…

On a aussi visité le Musée d’Histoire Naturelle, pour que Môssieur le barbu admire les carcasses de dinosaures. Bah c’était sympa, mais un peu vieillot… – sans jeu de mot –

La Rolls Royce des musées pour nous, ça a été le Metropolitan Museum. On y voit des sculptures, de l’art primitif des aztèques – ils avaient des tongs en or massif, Havaïnas peut aller se rhabiller ! – en passant par les égyptiens, des tableaux, classiques, néoclassiques et des grands peintres célèbres : Monet, Manet, Van Gogh. On y a chacun trouvé son compte. En plus de ça, le musée est sublime, les pièces de collections exceptionnelles. Le Louvre de Paris est largement dépassé… *Petite claque côté chauvinisme*

Conseil n°2 // Prendre de la hauteur. Meilleur moyen d’admirer la grosse pomme, s’envoler. Ou plutôt gravir les étages.. On a opté pour le Top of the Rock, en haut du Rockfeller Plaza, et aussi pour l’Empire State Building. Pourquoi les deux ? Car on voit bien mieux Central Park sur le premier, et beaucoup mieux tout le reste, sur le deuxième. (et aussi parce que l’Empire, on le voit pas dans le panorama quand on est dessus. Bah ouais).

Petit conseil subsidiaire : on a choisi de faire le TOR dès notre arrivée, et de faire l’ESB en fin de séjour. Le regard est ainsi tout différent…

Conseil n° 3 // Acheter des bonnes baskets. Bah ouais, ça à l’air facile de marcher dans ces rues perpendiculaires. Mais quand on est dedans, on se sent un peu tout petit et les artères sont grandes ! En ordre d’idée, malgré la métrocard, on marchait entre 20 et 30 km par jour.

Bonus : idéal pour éliminer les burgers ! 🙂

Conseil n°4 // Déambuler dans Chelsea, Greenwich Village et East village. Des immeubles plus petits, à taille humaine, une ambiance village, animée, quartiers d’artistes, remplis de galeries d’art, au melting pot top. Super ambiance qui en ressort.

Conseil n°5 // Faire des trucs de “Cain-Ri”. Et c’est ainsi qu’on est allé voir un match de Football américain au MetLife Stadium. Ambiance au top, super moment. On a aussi pris l’air frais de l’Hudson River, en longeant à vélo le chemin. Manger des burgers : au Shake Shack, chez Hooters, chez Wendy’s. Boire un verre sur un rooftop. Expérience tentée, l’insolation avec… Se balader dans des marchés aux puces, comme celui de Hell’s Kitchen.

Par contre, pas téméraire, je n’ai pas réussi à sauter le pas de goûter l’ “iced coffee”. #petitejoueuse.

Bonus : qu’on se rassure, on peut largement manger healthy, vert, végan, équilibré… Y en a pour tous les goûts. Eh ouais ! Ouf.

Conseil n°6 // Profiter de la verdure. New-York a cet avantage que certaines villes n’ont pas : elle est verdoyante et on y respire plutôt bien. Alors, aller vous perdre dans Central Park – pas dur sans plan vous me direz – mais aussi dans d’autres parcs vraiment sympas, qui permettent de bien décrocher du milieu building. On oublie pas, évidemment, la High Line de Chelsea.

Conseil n°7 // Passer une soirée dans un club de jazz. Moment juste magique…. Nous sommes allés au Smalls jazz club situé dans le Meatpacking District.

Et puis, notre séjour c’était aussi, plusieurs passages sur Times Square, l’admiration de la vertigineuse tour du World Trade Center et l’hommage aux victimes du 11 Septembre 2001, une visite de ChinaTown, nous faisant croire que nous avions changé de destination, avec toutes ses bizarreries et ses nombreux shops de souvenirs, l’admiration aussi, de Grand Central Station, une gare magnifique, Chelsea Market, Hell’s Kitchen et son marché aux puces des samedis et dimanches, les écureuils et les petites tortues de Central Park, les taxis jaunes à perte de vue, les racoleurs de bus à touristes et de ventes de comédies musicales, l’ambiance New-Yorkaise…

Évidemment, j’ai aussi pensé à vous avec la visite de plusieurs boutiques de déco, pour lesquelles je vais consacrer sans doute, 2 autres posts sur le blog, avant de refermer cette belle parenthèse New-Yorkaise.

Derniers conseils et démentis :

* On a pu lire, que les New-Yorkais “tiper” beaucoup. Autrement dit, laisser des pourboires. Ça met pas mal de pression, car en France, ce n’est pas dans nos habitudes, alors on ne voulait pas faire d’impairs ! A l’hôtel de ne notre côté, nous n’avons jamais vu personne laisser un pourboire (sauf au bar). On en a laissé dans les bars, au restaurant (service à table). On avait lu qu’on arrondis en général au dollar supérieur dans les autres restos à emporter : vrai pour certains indépendants, faux pour les chaînes, mais globalement tous rendent la monnaie.

*C’est moins cher à New-York. Vrai pour les baskets – en évitant Times Square – , là où on a trouvé une ribambelle de boutiques sympas, c’est en bas de Broadway. Bon plan aussi, les boutiques “DSW : Designer Shoe Warehouse”. Vrai aussi chez Hollister et Abercrombie & Fitch, bastions américains. Globalement, faux pour le reste. J’ai pu lire que les produits make-up Sephora, ou encore la marque Clinique valaient moins cher, je n’ai pas constaté ça. Les articles de bloggers à lire en ligne datent parfois des années où l’euro avait forte valeur, ceci explique cela. Pour le reste, nous sommes dans une capitale, alors une bière pression autour de 8 à 10 dollars selon les endroits, c’est correct.

*Bonnes adresses. Pour des chaussures de marques discountées : DSW – Shopping en ligne possible –, pour des vêtements de marques discountés : Century21 (près de Lincoln Center et en ligne aussi), expédition internationale possible, mais pas sur tous les produits. Gros discounts mais sur des marques connues, donc cela reste “cher” quand même. Mais nous perso, on y a rien trouvé. Aller à Chinatown pour les souvenirs, bien moins cher qu’à Times Square, et ne pas hésitez à négocier les prix. Globalement éviter Times Square, sauf pour les chaînes. Niveaux vêtements, les styles sont assez sympas chez Loft et Banana Republic, mais les prix sont plus cher qu’en France (en comparaison avec Promod ou Etam par exemple). Mais il y a très souvent des soldes ! Du moins, lors de notre voyage, c’était le cas. Si vous aimez le style plus streetwear, vous trouverez votre bonheur… partout ! Les New-Yorkais en sont férus, Hollister en prem’s sur Broadway (aux alentours du numéro 600 de la rue), et leur chaîne Aeropostale ou encore Forever21. Et d’autres magasins sur Broadway.

*Les espaces publics. Il y en partout à New-York et c’est vraiment sympa. L’idée, chacun achète ce qu’il veut manger à sa convenance et se rejoint sur ces terrasses aménagés en salon de jardin pour manger ensemble ou simplement se poser boire un café. Tout cela dans une ambiance très respectueuse. Il y en a à Times Square, ou encore sur Union Square près du Flatiron Building, ou encore, un couvert à côté du Apple Store près de Lincoln Center.

Voilà en quelques mots, ce qu’à été ce voyage, nous en avons pris plein les yeux, et avons hâte de retourner aux États-Unis, l’ambiance est très dépaysante et les américains (New-Yorkais) très agréables. Mais la prochaine fois nous aimerions découvrir une autre destination plutôt sur la côte Ouest, histoire de mêler villes et paysages grandioses et rencontrer les “vrais” américains du “terroir”. NY est très cosmopolite, on y parle autant anglais qu’espagnol et toutes les ethnies sont représentées, pour un melting pot parfait, mais la prochaine fois on partira à la recherche du véritable Oncle Sam’.

 Crédits photos : By Hemoon

Amandine, 27 ans, chargée de communication, calme et dynamique. La déco pour moi c'est quoi ? C'est l'équivalent de Disney pour les enfants : un vrai kiff ! Adresses, inspirations, coups de coeur, je suis sympa, je partage!

Cette fenêtre se fermera après 20 s
Ajax Loading